Skip to content

En route vers le futur

Aussi incroyable que cela puisse paraître l’autobus scolaire a eu 194 ans cette année! À l’aube de ses 200 ans, il poursuit son inévitable trajet vers la modernité. Survol des grands moments de ce géant jaune!

C’est en 1827 que l’autobus scolaire apparaît en premier lieu, sur les routes de campagne du Royaume-Uni. Un certain George Shillibeer avait imaginé une carriole imposante tirée par deux chevaux et capable de transporter 25 enfants vers le lieu de leur école (voir image).

Cette invention fera tranquillement son arrivée au Canada et aux États-Unis dans la 2e moitié du 19e siècle alors que la distance entre le lieu de résidence et l’école est souvent très grande.

Au début du 20e siècle, plusieurs développements affecteront la conception des autobus scolaires. Le plus important fut la transition d’une propulsion par chevaux vers une propulsion à moteur. Dans la mouvance de cette « motorisation », de grands constructeurs automobiles, dont Ford, se sont mis à concevoir et fabriquer des autobus.

Source : Library of Congress

C’est réellement en 1939 que l’autobus scolaire comme on le connaît aujourd’hui fut son apparition. Un expert en éducation rurale, Dr. Frank Cyr, convoqua des dizaines d’experts lors d’un séjour à l’Université Columbia. Il en résultat 44 standards de conception tous ayant comme but d’accroître la sécurité des enfants et faciliter le transport de ceux-ci. C’est dans le cadre de cette conférence qu’on fixera à tout jamais la couleur jaune de notre cher autobus scolaire : le National School Bus Glossy Yellow ! La raison en est simple : l’œil humain reconnaît plus rapidement la couleur jaune que toute autre couleur, cela accroît donc la sécurité autour de l’autobus scolaire qui est reconnu de jour ou de soir, peu importe la luminosité.

D’autres avancées, tant au niveau de la capacité de production, des standards et des matériaux marqueront aussi le fil de l’histoire.

Mais c’est au début des années 2000 qu’un grand tournant s’amorce pour l’autobus scolaire. Dans la foulée de la transition énergétique et de l’électrification des transports, plusieurs innovations voient le jour et permettent de rêver à un futur où les autobus scolaires n’émettront plus de polluants ou de gaz à effet de serre.

Fermez les yeux un instant et imaginez un gros autobus jaune se déplaçant sans bruit, n’émettant aucun polluant et protégeant nos enfants chéris avec des systèmes de détection des collisions. Un autobus qui coûte moins cher à opérer, car il ne consomme aucun carburant fossile et qui pourrait même un jour agir en tant que grosse batterie pour alimenter nos bâtiments la nuit et lors des périodes d’inactivité.

Bien que nous n’y sommes pas tout à fait encore, cette vision du futur marquera clairement l’évolution de l’autobus au cours des prochaines années. Ceci étant dit, qu’il se conduise tout seul, qu’il protège nos enfants comme la pupille de nos yeux, qu’il vole ou qu’il plane, il n’y a aucun doute que l’autobus scolaire restera à tout jamais un lieu de rassemblement et de souvenir impérissable pour nos jeunes!

Partagez cet article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on email

Autres articles récents

Quand service rime avec autobus

Portant une grande attention à son empreinte environnementale, l’entreprise est une pionnière au Québec et prend très au sérieux les développements actuels et leur potentiel sur la réduction des émissions.
Lire l'article 

Transporter l’avenir

Les chauffeurs d'autobus sont ces travailleurs essentiels qui jouent un rôle crucial dans la vie des passagers. Ils sont symbole de sécurité, de confiance et de gentillesse.
Lire l'article